© Camille Renault

J’utilise la technique du monotype comme la trace d’un moment, image unique. C’est le passage du geste à la trace que j’essaye de saisir. Comment donner à voir le plaisir du mouvement qui en est venu là? Pour cela j’efface, je frotte, je donne à voir le mouvement- dans la qualité du dessin. Le geste est à échelle 1, l’image est l’empreinte en direct de ce qui me traverse. Je cherche avant tout à retranscrire une extrême spontanéité et une sensation de surgissement.

Dans cette grande masse noire je cherche à tatons, par touches, par pe- tites révélations, par frottements.
Je joue avec la lumière comme un matériau, je creuse dans le noir pour la faire jaillir sous forme de lueurs qui émergent comme des guides.

LE VENT DES FORETS

Triptique 3 monotypes, 2m50x1m, 2016